Le comité social et Economique (CSE) remplace les représentants élus du personnel dans l'entreprise. Il fusionne l'ensemble des instances représentatives du personnel (IRP), délégués du personnel (DP), comité d'entreprise (CE) et comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Le CSE doit être mis en place dans toutes les entreprises de plus de 11 salariés le 1er janvier 2020 au plus tard.

Dans ces entreprises ne pas avoir mis en place de CSE et donc ne pas avoir organisé des élections professionnelles peut coûter cher notamment en cas de licenciement pour inaptitude ;

On sait que lorsque le médecin du travail déclare un salarié inapte à son poste, l’employeur doit recueillir l’avis du CSE sur les propositions de reclassement qu’il sera amené à adresser au salarié.

Si ce n’est pas fait le licenciement est sans cause pour manquement à l’obligation de reclassement !

Il est donc urgent d’organiser les élections professionnelles !